Après le tumulte des villes touristiques de la côte Caraïbes, nous sommes heureux de trouver un écrin de nature pour nous ressourcer. Et cela à seulement à une trentaine de minutes au sud de Tulum. Bienvenue à la réserve naturelle de Sian Ka’an ! Partons à sa découverte dans cet article 🙂

Une réserve protégée

Comme beaucoup de grands sites ici, la réserve naturelle de Sian Ka’an est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1987. Elle est aussi classée « site Ramsar » qui oeuvre à la conservation durable des zones humides reconnues pour leur valeur écologique et culturelle. Ces titres sont amplement mérités lorsque l’on sait que cette réserve s’étend sur plus de 400 000 hectares. Elle regorge de vie, avec une biodiversité florale et animalière unique. 

Comment visiter la réserve de Sian Ka’an ?

De nombreuses excursions organisées permettent de visiter Sian Ka’an. A priori, il est possible de visiter la réserve par ses propres moyens mais je pense que ce ne sera pas aussi complet qu’avec un guide. En effet, Sian Ka’an se partage entre terre, mer, lagunes… et il faudra nécessairement un bateau pour en admirer toute la beauté.

Pour notre part, nous avons choisi de visiter la réserve de Sian Ka’an avec une guide francophone passionnée, Martine. Elle vit au Mexique depuis près de 10 ans et est devenue guide naturaliste dans la péninsule du Yucatàn. Loin des excursions ultra touristiques souvent irrespectueuses de l’environnement, la visite avec Martine est tout autre. Elle privilégie les petits groupes qui partagent les mêmes valeurs : passion pour la nature, la faune et la flore et sensibilité pour la préservation des ressources naturelles. Je vous partage ses coordonnées à la fin de l’article !

Que voir dans la réserve naturelle de Sian Ka’an ?

Comme je l’ai évoqué plus haut, la beauté de Sian Ka’an est marquée par la diversité de ses paysages : forêt tropicale, lagunes, mangroves, océan. Ces différents écosystèmes abritent donc différentes espèces de mammifères, d’oiseaux, d’insectes… spécifiques de la région.

Au cours de notre excursion dans la réserve, nous avons observé près de 40 espèces différentes. Malheureusement trop furtives pour immortaliser les moments, mais les souvenirs eux, sont gravés à jamais ! Les animaux se montrent selon leur bon vouloir, il ne faut donc pas s’attendre à voir absolument certaines espèces (qui sont souvent rares et timides) car cela peut être très aléatoire. Voici quelques animaux possibles d’observer dans Sian Ka’an : Crocodiles, lamantins, singes hurleurs, colibris, toucans, pélicans, hérons, vautours, buses, papillons… et bien d’autres !

Notre excursion dans la réserve de Sian Ka’an 

L’excursion commence au petit matin, au bord de la lagune. Nous nous apprêtons à naviguer entre les mangroves, accompagnés par notre capitaine de bateau. Nous serpentons dans les petits canaux creusés naturellement et utilisés autrefois comme route de commerce chez les Mayas. L’eau est particulièrement claire puisqu’elle provient de sources souterraines, et colorée d’un vert-turquoise assez spécial. Nous observons des dizaines d’oiseaux, camouflés dans le paysage ou survolant notre embarcation. C’était très beau à voir.

Notre capitaine nous dépose près d’un petit ponton. C’est la partie fun de l’excursion ! Martine nous demande de nous mettre en maillot de bain, de prendre un gilet de sauvetage et de nous jeter à l’eau. Quoi, dans la mangrove ? Ici ? Maintenant ? Eh oui !! C’est l’heure de la flottaison. Le but du jeu est de se laisser porter par le léger courant. Avec le soleil qui commence à chauffer, l’eau fraiche et cristalline fait le plus grand bien !

Nous rejoignons l’embarcation pour nous diriger vers la sortie de la lagune qui débouche sur l’océan. Une petite escale sur le sable blanc pour discuter écologie et impact du plastique sur les plages au Mexique. Et au passage, ramasser quelques déchets échoués.

Après un déjeuner partagé ensemble, l’après-midi est consacrée à la découverte de la forêt tropicale. Un parcours est aménagé sur pilotis car le sol est marécageux. Avec Martine, la balade en forêt s’est faite en conscience et dans le silence. Cela permet de mettre en éveil nos 5 sens afin d’être à l’affut du moindre bruit et mouvement. C’était une expérience vraiment connectée à la nature environnante.

Durant la balade, Martine nous explique l’histoire de certains arbres comme « El Zapote ». Il fut exploité il y a quelques décennies pour la fabrication du « Chicle » : Le tronc était entaillé pour récolter la sève, la faire chauffer et en extraire une pâte collante. L’ancêtre du chewing-gum était né 🙂

Un mirador en bois nous attend un peu plus loin. À plus de 20 mètres de hauteur, quelle surprise de découvrir une vue à 360° sur la lagune et la forêt. Nous si petits, au-dessus de la canopée. C’est là que nous avons eu la chance d’observer un singe hurleur à travers la végétation dense.

Nous terminons cette belle journée à Sian Ka’an par la visite d’un ancien site archéologique Maya, Muyil. La construction très en hauteur rappelle le site de Tikal au Guatemala, signe que les différents peuples se sont entremêlés à un moment donné.

Visiter Sian Ka’an, c’était une parenthèse bienfaisante durant notre escapade sur la péninsule du Yucatàn. Nous sommes très heureux d’avoir fait la connaissance de Martine, une guide passionnée et touchante sans qui la visite de Sian Ka’an n’aurait pas été la même. Je ne peux que vous recommander ses services pour une visite authentique loin des prestations « attrape touristes ». 

Si cet article t’a plu, n’hésite pas à le partager avec les voyageurs intéressés ! 🙂 Si tu vas au Mexique prochainement, je te donne tous mes conseils pour préparer ton voyage. À bientôt !