Lorsque l’on s’aventure dans une nouvelle destination, il est difficile de prévoir et d’anticiper quand on ne connait pas, quand on est pas sur place. Même si nous aimons organiser notre périple au feeling, et parfois à la dernière minute, il va de soi qu’il y a pas mal d’informations primordiales à savoir pour voyager au Mexique. Dans cet article, je vous partage des conseils pratiques ainsi que tout ce que l’on aurait aimé savoir avant et pendant notre voyage au Mexique !

LES VOLS POUR LE MEXIQUE

Nous avons acheté nos billets d’avion 1 semaine à l’avance (on s’est décidé à la dernière minute pour partir !). Le site SkyScanner nous a bien aidé pour comparer les prix en fonction des dates et nous avons réussi à trouver un super bon plan !

Le vol nous a coûté 540€ aller-retour par personne pour faire PARIS – MEXICO CITY – CANCUN / CANCUN – MEXICO CITY – PARIS. C’est un très bon prix pour le Mexique, surtout que les billets ont tendance à augmenter quand la belle saison arrive là-bas, et peuvent facilement aller jusqu’à 1000€ aller-retour. De la folie ! N’hésitez pas à fouiller sur les sites de vols en comparant différentes dates ou différentes villes d’arrivée. Bien souvent il y a toujours une bonne affaire à dénicher.

Nous avons volé avec la compagnie AeroMexico, nous avons été très satisfait des services.

LES CONDITIONS D’ENTRÉE AU MEXIQUE

Voyager au Mexique en temps de Covid

Le Mexique est l’un des seuls pays qui a conservé ses frontières ouvertes et sans restrictions pour les personnes non vaccinées et vaccinées. Le Mexique n’exige aucun vaccin ni test pour entrer sur le territoire.

Cependant :
– Au départ de France, un test négatif ou un pass sanitaire peut être demandé
– Au retour en France, un test PCR ou antigénique négatif de moins de 48h (même pour les personnes vaccinées) peut être demandé

Sur place, il n’y a pas de pass sanitaire. Seuls les gestes barrières sont demandés, avec parfois un contrôle de température dans certains établissements.

Visa & Papiers

Le visa touristique est attribué à l’arrivée jusqu’à 180 jours maximum (6 mois). Mais ces derniers temps, il semblerait que les douaniers soient plus stricts sur le nombre de jours accordés à cause de certains abus de la part des touristes. Dans de rares cas, il peut arriver que l’on vous accorde moins de jours que prévu. Dans ce cas, vous serez obligé de sortir du territoire, y entrer à nouveau et tenter d’obtenir le nombre de jours voulus. Pour notre part, nous avons obtenu 90 jours alors que nous en avions besoin que de 40… Un peu tiré par les cheveux cette histoire !

Au cas où vous tomberiez sur un agent de migration un peu pointilleux, il est préférable de justifier d’un billet retour et d’une preuve de réservation d’hébergement. Le but est de montrer que votre séjour au Mexique est limité et qu’ainsi, il vous accorde le temps souhaité.

Dans l’avion, on vous donnera également un formulaire à remplir (FMM ou Forma Migratoria Múltiple) où vous devrez remplir différentes informations personnelles. Il sera tamponné à l’arrivée avec le nombre de jours attribués sur le territoire. Vous devez impérativement conserver ce formulaire avec vous tout au long de votre voyage au Mexique, il vous sera demandé à votre départ.

L’ASSURANCE VOYAGE

Parce qu’on est jamais trop prudent, il vaut mieux avoir une assurance voyage avant de partir au Mexique. Il ne faut pas oublier que c’est une région tropicale avec des animaux sauvages (serpents, crocodiles…). De plus, le risque 0 n’existe pas, alors mieux vaut prévenir que guérir ! 🙂

Je vous conseille l’assurance GOByAva qui inclus une couverture Covid.

On ne le sait pas toujours mais il existe aussi des assurances liées aux cartes bancaires jusqu’à 90 jours (si vous payez votre voyage avec cette carte). Renseignez-vous auprès de votre banque avant de partir.

MONNAIE & PAIEMENTS AU MEXIQUE

La Monnaie utilisée au Mexique est le Pesos Mexicain. C’est le même symbole que le Dollar Américain, cela peut porter à confusion au début. En général, le Pesos est symbolisé par $MX et le Dollar par $US. En Janvier 2022, 1€ = 24 $MX.

Nous avons choisi d’emmener une certaine somme en euros que nous avons échangé en Pesos à l’aéroport de Mexico City. Les taux y sont les plus avantageux d’après différents avis. Je vous déconseille de changer votre monnaie en France avant votre départ, les banques prennent trop de frais et les taux ne sont pas intéressants !

Côté carte bancaire, j’ai pris une option avec ma banque (Caisse d’Epargne) : Pour 4€/mois, j’ai droit à 3 retraits sans frais + 10 paiements par carte sans frais. Cela permet de retirer du liquide au fur et à mesure de nos besoins !

Il y a aussi une option encore plus avantageuse, avec la carte la carte Revolut qui permet de retirer sans frais jusqu’à 200€/mois et de régler sans frais. La marche à suivre est très simple. Commander en ligne la carte Revolut, choisir la version Standard gratuite (sans frais/abonnement mensuel à payer). Il faut juste payer les frais de livraison qui sont de 7€. En parallèle, il faut télécharger l’application sur votre téléphone, créer un profil et relier votre compte bancaire actuel qui servira à alimenter le crédit sur votre carte Revolut.

Au Mexique, donner un pourboire est monnaie courante, c’est le cas de le dire ! Notamment dans les restaurants où ils suggèrent une « propina » entre 10 et 20% du montant total. Et mine de rien, en additionnant bout à bout, les pourboires font parti du budget voyage !

LE CLIMAT AU MEXIQUE

Le Mexique possède différents climats qui varient avec les différences d’altitude d’une région à une autre. C’est ce qui fait la richesse du pays en terme de paysages !

  • Au Nord du pays, il y a un climat chaud et désertique
  • Au Centre du pays (Mexico City & Etats alentours), il y a un climat tempéré pouvant aller jusqu’au froid, il neige même dans certaines régions.
  • Au Sud du pays, il y a un climat tropical chaud et humide, qui englobe la péninsule du Yucatàn et le Chiapas. Vous penserez à un bon anti-moustiques !

Le Mexique peut se visiter facilement toute l’année, selon les régions que l’on a envie de découvrir. Sur la péninsule du Yucatàn, la meilleure saison est de Novembre à Mai pour profiter de la belle saison. Le reste de l’année peut être assez pluvieux avec des risques de cyclones.

SE DÉPLACER AU MEXIQUE

Il est facile de faire un road-trip au Mexique par ses propres moyens. Toutes les villes et points d’intérêts sont très bien reliés et desservis. Il existe différents moyens de locomotion selon vos besoins et votre budget !

La voiture de location

Certains personnes optent pour la voiture de location pour plus de liberté. Nous n’avons pas choisi cette option donc peu de retour à vous partager là-dessus. Ce qui nous a dissuadé, ce sont certaines rumeurs concernant la corruption des policiers. Surtout dans les zones touristiques, ils auraient tendance à arrêter les touristes pour tout et rien afin d’obtenir quelques billets…

Au Mexique, le prix de l’essence est très abordable. Il se situe entre 20 et 23 pesos le litre (entre 0,80€ et 1,00€).

Petit conseil : Si vous êtes garés sur un stationnement gênant ou interdit, vous risquez de vous faire retirer votre plaque d’immatriculation par les policiers. Pas d’inquiétude, c’est fait exprès pour que vous vous déplaciez au commissariat le plus proche afin de payer votre amende.

Le Bus

Le bus a été notre transport de prédilection durant ce voyage au Mexique ! Les lignes de bus desservent très bien tout le pays. De plus, les bus au Mexique sont confortables, fiables et certainement l’option la plus économique pour les longs trajets. Les terminaux sont également bien entretenus avec la wifi, des toilettes, des cafés et une salle d’attente.

La compagnie de bus la plus répandue s’appelle ADO. Il en existe d’autres comme Oriente, Sur ou Mayab mais les guichets ADO vous proposeront systématiquement les offres de ces compagnies.

La solution la plus simple pour obtenir un billet de bus est de vous rendre dans n’importe quel terminal ADO. Le vendeur vous montrera son écran avec les différents horaires et tarifs selon la compagnie. L’autre solution est de télécharger l’application ADO sur votre téléphone afin d’anticiper et de réserver à l’avance. Il est possible de régler avec une carte bancaire directement via l’application.

Vous pouvez également vous aider du site BusBud (en français) qui permet de réserver des billets de bus partout dans le monde.

La compagnie ADO propose un système de promotion pour les premières personnes qui réservent leurs places. Plus vous réservez tôt, plus vous avez une chance d’obtenir une réduction maximale pouvant aller jusqu’à 50%.

Les transports locaux

Les collectivos

Durant un voyage au Mexique, les transports locaux dépannent bien pour faire de petits trajets. Parmi eux, il y a ce qu’on appelle « les collectivos », ce sont des mini vans avec places assises. On s’en est beaucoup servi pour économiser sur certains trajets.

Ici, c’est le moyen de transport privilégié par les locaux car ils permettent de se déplacer pour trois fois rien. Selon la distance à parcourir, vous vous en tirerez toujours pour moins de 5€ ! Généralement, les conducteurs attendent près des stations de bus. Il suffit de leur donner votre destination et leur demander le prix à l’avance. Il est aussi possible d’arrêter un collectivo au bord de la route en faisant signe de la main et de dire au chauffeur où vous déposer sur le trajet.

Par contre, il ne faut pas être pressé. Les horaires sont assez aléatoires et le chauffeur partira toujours quand le van est rempli. De plus, comme les personnes peuvent descendre et monter comme bon leur semble, il y beaucoup d’arrêt entre deux destinations. Mais bon, si vous aimez être en immersion totale, les collectivos sont un bon moyen pour côtoyer la population locale ! 🙂

Les taxis

Les taxis peuvent être aussi un bon moyen pour se déplacer. Attention, dans la majorité des cas, le chauffeur ne dispose pas de taximètre. Il faudra demander (voir négocier) le prix avant de monter. Si vous êtes à plusieurs, les frais seront divisés donc plus avantageux.

LA SÉCURITÉ AU MEXIQUE

Drogues, Trafics, Violence…?

Des questions reviennent beaucoup en ce qui concerne la sécurité au Mexique. En effet, beaucoup de préjugés et d’idées préconçues planent autour de ce pays. Sans compter les informations négatives relatées dans les journaux et à la TV. Pourtant, je pense qu’il faut avoir une vision beaucoup plus nuancée, comme partout !

Il faut savoir que le Mexique est « réputé » pour son histoire liée aux trafics de drogues. On le sait, quand il s’agit d’argent et de pouvoir, il y a souvent beaucoup de victimes collatérales. Même si aujourd’hui les cartels ne sont plus aussi présents qu’avant, il peut encore y avoir des règlements de compte dans certains quartiers. Malgré tout ce genre d’évènement reste assez rare. Je pense qu’il faut se trouver malheureusement au mauvais endroit au mauvais moment. Et si vous n’avez aucun lien avec ce genre de trafic, il y a très peu de chance pour que vous soyez en danger !

Petite parenthèse, je vous conseille la série documentaire « Narcos Mexico » sur Netflix. Elle retrace très bien l’histoire et la montée en puissance des cartels au Mexique depuis les années 1980.

En réalité

Le tourisme est déconseillé dans certaines zones du pays comme la région du Sinaloa, et généralement celles qui bordent la frontière Américaine où il y a toujours plus de « tension ». Certains quartiers de Mexico City sont à éviter et dans les autres villes, on évitera de se balader trop tard la nuit. En règle général, inutile de tendre le bâton pour se faire battre avec quelques mesures de précaution. Eviter d’afficher ses objets de valeur, ne pas se balader avec trop de liquide sur soi ou avec ses papiers importants.

La péninsule du Yucatàn, la région de Puebla, Oaxaca, Chiapas, la Basse-Californie sont les plus sûres. De plus dans les zones touristiques, il y a souvent l’armée et la police locale qui font des rondes régulières.

Ça c’est la théorie, mais en ayant passé 40 jours sur place, il faut avouer que nous nous ne sommes jamais sentis en danger ! Les Mexicains que nous avons rencontré ont toujours été très corrects envers nous. Il est facile de sympathiser avec eux car très amicaux et chaleureux. On y retournerait les yeux fermés ! Il y a également beaucoup de témoignages de femmes qui voyagent seules au Mexique et qui n’ont pas eu de soucis. Comme partout, c’est une question de bon sens.

ÉVITER LE TOURISME DE MASSE AU MEXIQUE

Le Mexique, c’est des plages de sable blanc, des cocotiers, la nature sauvage, une culture locale typique. Mais chaque année, c’est aussi un lieu de rassemblement pour des millions d’Américains qui viennent faire la fête (le fameux « spring break »), boire de la téquila et se faire dorer la pilule au soleil.

De ce qu’on a vu, c’est surtout la côte Caraïbes qui est sujette au tourisme de masse. Cancùn étant l’apothéose ! Là-bas, tout est aménagé pour le tourisme avec de gros hôtels et buildings démesurés bordant la mer. Tout est fait pour appâter le touriste. Si vous recherchez l’authenticité Mexicaine, passez votre chemin. Le tourisme de masse s’est aussi propagé aux alentours, en passant par les îles avoisinantes (Holbox, Isla Mujeres, Cozumel), Playa Del Carmen et Tulum dans une moindre mesure.

Dans tous les cas, pour sortir hors des sentiers battus et explorer la vraie vie Mexicaine sur la péninsule, il faudra au minimum descendre jusqu’à Bacalar. La partie Ouest de la péninsule est beaucoup plus tranquille, là où se trouve les villes de Campeche et Merida.

Les autres Etats comme Oaxaca ou Chiapas sont également moins touristiques, avec une culture plus marquée et diversifiée tant artisanalement que culinairement parlant. Ils feront certainement l’objet d’un second voyage…

CONSEILS DIVERS POUR VOYAGER AU MEXIQUE

  • Prévoir un bon anti-moustiques et des vêtements légers à manches longues si vous prévoyez des escapades dans la forêt tropicale. Le climat chaud et humide + les nombreuses zones de mangroves sont leurs lieux de prédilection !
  • Prévoir une crème solaire minérale et biologique si possible, pour la santé de votre peau et celle des océans ! Je vous conseille les marques EQlove ou AlphaNova qui proposent des crèmes éco-responsables.
  • Prévoir un adaptateur US pour pouvoir brancher vos appareils électriques sur place
  • Prévoir un vêtement chaud pour les trajets en bus où la climatisation est toujours en marche. De plus, certaines soirées peuvent être un peu fraîche !
  • Téléchargez l’application Maps.me pour pouvoir utiliser un plan hors ligne sans avoir besoin d’internet. Il suffit de télécharger les cartes du Mexique à l’avance.
  • Pour 40 jours de voyage, nous avons utilisé uniquement la wifi. Cependant, certains préfèrent acheter une carte Sim locale pour plus de facilité. L’opérateur le plus courant au Mexique est Telcel.
  • Pour toute questions ou conseils relatifs à votre voyage, je vous conseille de rejoindre le groupe Facebook « Les Français au Mexique ». Il y a plein d’infos et de bons plans partagés par les voyageurs.

Si cet article t’a plu, n’hésite pas à le partager aux voyageurs qui en aurait besoin ! Tu peux aussi me poser d’autres questions dans les commentaires ci-dessous ⇓